Skip to content

Développement durable: Rencontre ministérielle de l’UPM

28 septembre 2011
Mme Benkhedra appelle à l’unification des efforts pour relever les défis.
 
   
 
 
Quarante trois pays membres de l’Union pour la Méditerranée ont répondu présent à la réunion préparatoire à la première réunion ministérielle de l’Union pour la Méditerranée sur le développement urbain durable qui s’est tenue à Rabat les 12 et 13 septembre.
 
 
 
 
 
 
 
 
Cette rencontre intervient dans un contexte marqué par la dynamique renouvelée de renforcement du partenariat euro-méditerranéen, notamment dans le cadre de l’Union pour la Méditerranée. Elle fait suite à plusieurs rencontres tenues par l’Union pour débattre des principales questions de développement de la région méditerranéenne et des moyens de renforcement de la coopération euro-méditerranéenne dans ce domaine. En effet, la problématique du développement urbain durable constitue un véritable enjeu du développement pour la région méditerranéenne qui intégrera durant les deux prochaines décennies quelque 80 millions d’urbains supplémentaires, principalement dans les villes du littoral, qui connaîtront dès lors des mutations sociales, économiques et environnementales profondes. D’après la ministre de l’Énergie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, Amina Benkhadra, cette urbanisation accélérée, principalement dans les pays méditerranéens du Sud et de l’Est, provoquera la détérioration d’une situation déjà préoccupante aux niveaux de la consommation des terres, de la pollution des eaux souterraines, de l’accès à une eau potable de qualité et à des services d’assainissement, de la gestion des déchets et aura des impacts négatifs sur l’environnement et la santé humaine.

Dans ce contexte de vulnérabilité au risque environnemental, le déficit de gestion des arrière-pays, la progression des inégalités, l’absence d’un réseau de transports adéquats et le développement insuffisant de l’inter modalité sont des défis majeurs pour le développement de la région. «En plus de ces enjeux, je voudrais souligner le rôle vital et essentiel de l’eau pour le développement économique et social des pays méditerranéens et la menace de pénurie de cette ressource vulnérable, notamment par les conséquences du changement climatique, les concurrences entre secteurs dont elle fait l’objet et les conflits potentiels qu’elle pourrait engendrer dans notre région», indique la ministre. Pour cette responsable, l’une des solutions envisageables serait donc un travail concerté entre les différents pays membres de l’Union afin de relever les différents défis annoncés. «Notre combat doit être forcément collectif. Aucun de nos pays ne pourra le réussir tout seul.

Il doit être mené par l’ensemble des pays engagés dans le processus de l’Union pour la Méditerranée et qui travaillent déjà sur d’autres thèmes, notamment le Plan solaire méditerranéen et la mise en œuvre attendue d’une stratégie méditerranéenne de l’eau», ajoute Mme Bekhedra. Selon la chef du département de l’Énergie, il serait important de mettre en œuvre une stratégie méditerranéenne pour le développement urbain qui permettrait une prise en charge globale et intégrée de l’ensemble des problématiques auxquelles les villes méditerranéennes doivent faire face, notamment celles liées à la planification urbaine, à la mobilité, à l’énergie, à l’eau, à l’assainissement et à la gestion des déchets, laquelle stratégie permettrait d’assurer un développement urbain durable. Cela supposera naturellement le renforcement de la cohérence et de la mutualisation entre les différents acteurs et la mise en place d’instruments de suivi permettant d’assurer une communication continue afin de mieux partager les expériences et de mieux coordonner les initiatives. Le Maroc qui s’est déjà inscrit dans cette dynamique de développement durable a pu lancer, pour sa part, un vaste chantier de programmes d’envergure afin d’assurer une croissance économique forte et un développement humain durable et intégré bénéficiant à tous les concitoyens et à toutes les régions du pays. L’on peut citer parmi ces projets celui de l’adoption de la Charte nationale de l’environnement et du développement durable et la finalisation en cours de la loi, afin de renforcer la gouvernance et stimuler l’action environnementale.

Le but étant la mise en œuvre à long terme d’une véritable stratégie nationale de développement durable et l’élaboration de plans d’actions requis dans les différents domaines environnementaux concernés, notamment l’urbanisme et l’aménagement de l’espace, l’eau, l’air, la biodiversité, les déchets solides et le littoral. Pour l’heure, plusieurs programmes ont déjà été entrepris dans le cadre de cette politique environnementale dans différents domaines, notamment l’assainissement liquide, la gestion des déchets ménagers et assimilés, la lutte contre la pollution industrielle, la lutte contre le réchauffement climatique et l’amélioration du cadre de vie des populations. Selon Mme Benkhadra, ces programmes, qui sont menés selon une approche territoriale et partenariale, sont accompagnés d’importants efforts entrepris en matière d’éducation, de sensibilisation, de formation, de législation, d’observation et de financement. Il s’agira de projets environnementaux ambitieux qui pourront constituer un gisement formidable d’opportunités pour le Maroc en termes d’investissements et de création d’emplois.

Le Maroc engagé dans le partenariat euro-méditerranéen

Selon la ministre de l’Énergie, le Maroc accorde une importance particulière au partenariat euro-méditerranéen dans le cadre de l’Union pour la Méditerranée et œuvrera pleinement au partage des expériences, des informations et des expertises, à la mise en réseau des acteurs concernés et à la mise en œuvre de la Stratégie méditerranéenne pour le développement urbain. D’après la même responsable, Le Maroc est particulièrement disposé à jouer un rôle actif pour toutes les mises en réseau que cette stratégie impliquera, notamment en contribuant à l’animation, à la coordination et à la mise en œuvre des activités de l’agence urbaine méditerranéenne envisagée.

Source: http://www.lematin.ma/journal/Developpement-durable_Rencontre-ministerielle-de-l-UPM/156250.html

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :