Skip to content

Un diplomate marocain nommé secrétaire général de l’UPM

31 mai 2011

 

 M. Amrani, secrétaire général du ministère des affaires étrangères marocain

Le diplomate marocain Youssef Amrani a été nommé, mercredi 25 mai, secrétaire général de l’Union pour la Méditerranée (UPM) lors d’une réunion des hauts responsables de cette organisation, à Barcelone, a annoncé le ministère des affaires étrangères français dans un communiqué.

« Je salue très chaleureusement la nomination, par les hauts fonctionnaires de l’Union pour la Méditerranée, réunis à Barcelone, de Youssef Amrani au poste de secrétaire général », a déclaré le ministre des affaires étrangères, Alain Juppé, qui l’a qualifiée d’« excellente nouvelle ».

La candidature de M. Amrani, secrétaire général du ministère des affaires étrangères marocain, était soutenue par la France et l’ensemble des pays du Sud membres de l’UPM. L’UPM est sans secrétaire général depuis la démission, en janvier, du Jordanien Ahmed Massa’deh, qui avait expliqué, elliptique, que « les conditions dans lesquelles il avait accepté [ce poste] avaient changé »

LE CONFLIT ISRAÉLO-PALESTINIEN COMME FREIN AU DÉVELOPPEMENT DE L’UPM

« Nous comptons sur M. Amrani pour mettre en œuvre des projets de coopération à même d’accompagner les réformes et les mouvements à l’œuvre au sud de la Méditerranée. Plusieurs secteurs doivent faire l’objet d’une attention particulière: la jeunesse, à travers notamment le projet d’office méditerranéen de la jeunesse, la société civile, le développement économique, les énergies renouvelables ou encore la protection civile », a souligné M. Juppé.

L’UPM, créée le 13 juillet 2008, compte quarante-trois membres dont, outre les pays de l’Union européenne, la Turquie, Israël et les pays arabes riverains de la Méditerranée. Au plan politique, le conflit israélo-palestinien a obéré tout progrès dans son action. L’organisation ambitionne, en développant des projets concrets dans divers domaines (environnement, transports, énergie, culture, éducation…), de donner un nouveau souffle à la coopération euro-méditerranéenne lancée en 1995 à Barcelone et restée lettre morte.

Source: http://www.lemonde.fr/imprimer/article/2011/05/25/1527392.html

 

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :