Skip to content

« L’EUROPE, LES ETATS-UNIS ET LA MEDITERRANEE » au Forum de Paris, 9 et 10 avril 2010

22 mars 2010

Avant-projet de programme du Forum de Paris

« L’EUROPE, LES ETATS-UNIS ET LA MEDITERRANEE »

9 et 10 avril 2010

Plus d’info et inscription : http://www.forumdeparis.org/

En Méditerranée comme ailleurs dans le monde, l’élection de Barack Obama à la présidence des États-Unis constitue un événement majeur. Peut-être même davantage qu’ailleurs, puisque aux tensions à l’œuvre dans une des zones les plus turbulentes et fragiles de la planète répond la volonté manifeste du Président américain de s’y investir et d’y modifier en profondeur l’approche de son pays.

Le Forum de Paris a donc estimé utile de se pencher lors de son prochain colloque international, au printemps 2010, sur les orientations de la nouvelle administration américaine dans l’espace méditerranéen. Certaines de ces orientations sont déjà visibles, d’autres se lisent en filigrane dans les déclarations présidentielles et celles des membres de son administration. Leur influence sur l’avenir de cette région risque d’être considérable. Ce sera la tâche des intervenants à ce colloque, Méditerranéens des deux rives et Américains, de tenter de les cerner avec autant de précision que possible.

On peut placer l’ensemble du colloque sous le signe de ce nouveau « défi américain » : défi aux peuples de la région pour qu’ils prennent leur destin en main en renforçant leur coopération ; défi à l’Union pour la Méditerranée, dont les acquis, les difficultés et les promesses seront analysés lors de la seconde journée du colloque.

La politique internationale de Barack Obama se présente comme un mélange d’idéalisme et de pragmatisme, de préférence pour une approche multilatérale et de volonté affichée de restaurer le « leadership » américain mis à mal par la diplomatie de son prédécesseur.
Cette première journée tentera une évaluation de ces deux aspects de ce qu’on n’appelle pas encore la « doctrine Obama », ainsi que de la manière dont ils s’articulent, dans l’espace méditerranéen en général et dans l’imbroglio proche-oriental en particulier.

VENDREDI 9 AVRIL 2010

9h30-11h00 : Séance inaugurale

Animateur : Jean-Marc Sylvestre

Albert Mallet, Président du Forum de Paris
Xavier Guerrand-Hermès, Président de la Fondation Guerrand-Hermès pour la Paix, Président du comité de parrainage du Forum de Paris

Exposés introductifs :

Hubert Védrine, ancien Ministre français des Affaires étrangères

Retour à la Realpolitik

VENDREDI 9 AVRIL 2010 (suite)

Première session : « La politique de la main tendue »
Les thèmes des deux tables rondes de cette session constituent une excellente illustration de cette approche. La première, consacrée au discours fondateur que le Président a prononcé à l’Université du Caire, le 5 juin 2009, sera l’occasion de traiter des relations difficiles, voire conflictuelles, entre les États-Unis et le monde arabo-musulman et de la manière dont son administration entend créer les conditions d’une nouvelle donne. La seconde évoquera un aspect essentiel de sa mise en œuvre : la « main tendue », et pour l’heure non saisie, à l’Iran, et la réintroduction de la Syrie dans le concert des nations, avec le double objectif de la détacher de « l’arc chiite » et de favoriser un règlement global au Proche-Orient.

  • 11h30-13h00 : Première Plénière : « Le discours du Caire, un an après »

Dominique Moïsi, conseiller spécial à l’IFRI (Fr)
Akiva Eldar, éditorialiste au quotidien israélien Haaretz (Isr)
André Glucksmann, philosophe (Fr)
Bassma Kodmani, Professeur au Collège de France (syr)

  • 14h30-16h00 : Seconde Plénière : « La Syrie, l’Iran et ‘l’arc chiite’ »

Joseph Maïla, ancien Recteur d’Université, Directeur du « Pôle religions » au Ministère des Affaires étrangères  (Fr)
Bernard Hourcade, Directeur de recherche au CNRS, spécialiste du monde iranien (Fr)
Georges Malbrunot, grand reporter au Figaro

Retour à la Realpolitik (suite)

SAMEDI 10 AVRIL 2010

Deuxième session : « Une nouvelle approche du conflit israélo-palestinien ? »

Cette session braquera l’objectif précisément sur ce conflit nodal, en allant droit à l’essentiel, c’est-à-dire aux deux questions centrales qui se posent aujourd’hui à l’administration Obama comme aux autres acteurs extérieurs du conflit : est-il possible d’intégrer le Hamas dans le processus de paix, et si oui, à quel prix et dans quelles conditions ? Et, étant donné l’état d’extrême faiblesse des protagonistes, faut-il leur imposer un règlement ?

  • 9h30-10h45 : Première Plénière : « Que faire avec le Hamas ? »

Robert Malley, ancien conseiller du Président Bill Clinton, Directeur de programme pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord à l’International Crisis Group (USA)
Shaul Mofaz, ancien chef d’état-major de l’armée israélienne, ancien ministre de la Défense (Isr)

  • 10h45-11h00 : Intervention :

Nassif Hitti, Ambassadeur de la Ligue arabe à Paris

  • 11h30-13h00 : Seconde Plénière : « Imposer la paix ? »

Shlomo Ben Ami, historien, ancien ministre des Affaires étrangères d’Israël, Vice-Président du Toledo International Centre For Peace (Isr)
Paul Taylor, Associate Editor, Reuters (GB)

Les euro-méditerranéens et le défi américain

SAMEDI 10 AVRIL 2010 (suite)

Le changement de cap américain offre aux riverains de la Méditerranée l’occasion d’un véritable partenariat avec les États-Unis, qu’ils seraient mal inspirés de ne pas saisir. À cette fin, il leur faut impérativement s’organiser et devenir autre chose qu’un simple agrégat d’États-nations aux intérêts divergents. Cela est vrai, bien sûr, pour l’Union Européenne, qui peine toujours à « parler d’une seule voix », et, lorsque cela lui arrive, à se donner les moyens de se faire entendre. Et cela est vrai pour l’Union pour la Méditerranée qui sort difficilement des limbes.

Première session : « L’Europe et les Etats arabes dans le processus de paix »

Quel serait le rôle souhaitable et possible des Euro-Méditerranéens – les Européens, l’Union Européenne, les États arabes – dans la résolution du double conflit israélo-palestinien et israélo-syrien à la lumière des derniers développements : les élections palestiniennes initialement prévues au début de 2010, le sort des négociations en vue de l’établissement d’un gouvernement d’union nationale Fatah-Hamas, le résultat des pressions américaines visant au gel des implantations juives en Cisjordanie, etc.

  • 14h30-16h00 : Interventions :

Pierre Lellouche, Secrétaire d’état aux Affaires européennes (Fr)
Marc Otte, Envoyé spécial de l’Union européenne au Proche-Orient pour le Processus de paix israélo-palestinien

Seconde session : « L’UpM, un premier bilan »

Où en est l’UpM un an et demi après le sommet de juillet 2008 qui l’a portée sur les fonts baptismaux ? La situation toujours explosive au Proche-Orient ne risque-t-elle pas de lui faire subir le même sort qu’au processus de Barcelone ? Et que pourraient faire Européens et Méditerranéens pour lui éviter cette déconfiture ?

C’est à ces questions que tenteront de répondre les tables rondes de cette session. À l’heure où nous mettons la dernière main au programme de cette rencontre, l’UpM, durement malmenée par la guerre de Gaza de l’hiver précédent, est en train de reprendre vie. La question lancinante du secrétariat est sur le point de trouver une solution. Et, même si les réunions informelles au niveau des ambassadeurs tournent souvent au pugilat entre Arabes et Israéliens, certains projets majeurs – notamment l’énergie solaire et la protection civile – commencent à prendre forme.

SAMEDI 10 AVRIL 2010 (fin)

  • 16h00-17h00 : Plénière économique : « Les investissements du futur : énergies renouvelables, énergie solaire »

Augustin de Romanet, Directeur Général de la Caisse  des Dépôts
Philippe de Fontaine Vive, Vice-Président de la B.E.I (Banque Européenne d’Investissement)
Alain Guinebault : Délégué général du GERES (Groupe Energies renouvelables Environnement et Solidarité)

  • 17h00-17h15 : Témoignage

François Cansell, Professeur des Universités, Directeur de recherche à l’Institut de Chimie de la Matière Condensée de Bordeaux

  • 17h30-18h00 : « L’UpM, où en sommes-nous ? » : Henri Guaino Face à la Presse.

Le Conseiller spécial du Président de la République française répond aux questions de journalistes

18h00-19h30 : SESSION DE CLÔTURE

–  Daniel Kurtzer, ancien ambassadeur des Etats-Unis en Egypte et en Israël, Professeur à l’Université de Princeton (USA)
–  André Azoulay, Conseiller du roi du Maroc
–  Elie Barnavi, Directeur scientifique du Forum de Paris, conclusions

  • Bertrand Delanoë, Maire de Paris : discours de clôture
Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :