Skip to content

Vers la création d’une banque de développement pour la Méditerranée?

10 mars 2010

Le vice-président de la Banque européenne d’investissement (BEI), Philippe de Fontaine Vive, a annoncé à Bruxelles que cette institution financière prépare actuellement un rapport préliminaire sur la création d’une « Banque de développement pour la Méditerranée« .

Soulignant que ce projet devrait faciliter le partenariat et l’investissement dans la région, il a indiqué que sur demande de la présidence de l’Union pour la Méditerranée (Upm), un comité spécialisé devrait examiner cette question au sein de la BEI le 8 mars. Il a exprimé sa conviction que la création de cette banque exigera la mise à disposition de nouvelles ressources financières et de moyens de contributions provenant de fonds tant publics que privés, soulignant les difficultés qui peuvent être rencontrées pour réunir de nouvelles ressources en raison de la crise économique mondiale. M. de Fontaine Vive, qui est également directeur de la FEMIP (Facilité euro-méditerranéenne d’investissement et du partenariat) de la BEI, a, néanmoins, souligné que le volume d’activité entre neuf pays partenaires dans le Processus de Barcelone a dépassé les 6,1 milliard d’euros en 2009, précisant que 80% des projets financés s’inscrivent dans les priorités de l’Upm. Parmi les projets financés figurent ceux liés à la prévention de la pollution dans la mer méditerranée, à l’énergie solaire, à la création de routes et au développement des PME. Notons que de son côté la Tunisie a récemment recommandé la conversion de la Facilité euro-méditerranéenne d’investissement et de partenariat (FEMIP) en une banque euro-méditerranéenne de développement. Ce projet présenté le 22 janvier de la même année, a été adopté à l’unanimité par l’assemblée générale du conseil parlementaire euro-méditerranéen. Il s’agit d’une nouvelle institution conçue pour renforcer les institutions déjà présentes, notamment la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), la Banque européenne d’investissement (BEI), à travers la Facilité euro-méditerranéenne d’investissement et de partenariat (FEMIP) et la Banque de développement du conseil de l’Europe (CEB).
Toujours dans le même contexte, Le groupe technique euroméditerranéen constitué de la Jordanie (Rive sud de la Méditerranée), l’Italie et le parlement européen (Rive nord), et ayant pour mission d’identifier les étapes techniques et de coordonner les efforts des deux parties pour la création de cette institution, a tenu vendredi, une réunion à la chambre des députés, à Tunis portant sur le même sujet. S’agissant du rôle de cette banque dans la promotion de l’investissement et du partenariat entre les deux rives de la méditerranée, les participants ont indiqué qu’elle aura à faciliter les procédures de financement des projets de développement des PME dans les pays sud-méditerranéens. De ce fait, un plan d’actions a été établi à cette occasion et sera soumis à la commission économique et à l’assemblée générale du conseil parlementaire euro-méditerranéen qui se tiendront en mars 2010 en Jordanie.
Par Isma B.- Lemaghrebdz.com – le 1 mars 2010.

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :