Skip to content

Remarques de Herman VAN ROMPUY, Président du Conseil européen, au sommet UE-MAROC

8 mars 2010

Je voudrais tout d’abord remercier José Luis Zapatero et les Autorités espagnoles pour avoir accueilli cet important Sommet à Granada. Cette ville merveilleuse représente une synthèse vivante des civilisations qui bordent les deux rives de la Méditerranée : la civilisation arabe et la civilisation européenne.

Il s’agit du premier Sommet jamais tenu entre l’Union européenne et le Maroc. C’est aussi la première fois – depuis la mise en oeuvre du Traité de Lisbonne – que le Président Barroso et moi-même représentons, ensemble, l’Union européenne à un Sommet avec un pays-tiers.

Le Maroc est un pays important pour l’Union européenne. Il l’est de par sa proximité géographique, de par la nécessité d’affronter ensemble des défis globaux et de par les nombreux intérêts que nous avons en commun.

Le Sommet de ce jour a contribué à renforcer encore plus les excellentes relations que nous avons avec le Maroc, comme cela avait été démontré par l’adoption d’un document conjoint sur le « Statut avancé ».

Le Sommet nous a donné l’occasion de passer en revue des questions globales – telles que la crise financière et économique internationale, le changement climatique et les migrations – et des questions d’importance bilatérales et régionales d’intérêt commun.

J’ai souligné notre très forte intérêt de voir le Maroc réussir dans ses efforts de modernisation du pays.

J’ai aussi clairement exprimé notre volonté de voir des progrès dans le respect des libertés fondamentales et des droits de l’homme pour que ces droits soient assurés à tous les citoyens.

Nous avons aussi discuté de la question du Sahara Occidental, question que l’Union européenne suit de près et qui engage beaucoup d’Européens. L’Union européenne soutient les efforts des Nations Unies pour parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable.

L’Union européenne continuera à être active sur le front des aspects humanitaires du conflit. Nous souhaitons voir des améliorations dans la situation des droits de l’homme dans ce contexte et dans la situation de leurs défenseurs.

D’autres points régionaux étaient inscrits à notre ordre du jour: l’Union pour la Méditerranée, la situation au Moyen Orient, et la situation sécuritaire dans la région du Sahel qui se dégrade.

Enfin, le Sommet a été marqué par l’adoption d’une Déclaration conjointe qui –tout en soulignant que l’Union européenne et le Maroc sont partenaires dans un monde global – a défini des mesures concrètes destinées à consolider le « Statut avancé ». Cette déclaration a aussi permis de déterminer un agenda opérationnel pour l’avenir.

Source: Conseil Européen

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :